Fête de Pâques en Suisse – fête légendaire – commence le vendredi, et le fait de la confiture de trafic annuel dans le tunnel routier du Gothard – une artère principale pour les vacanciers en direction du sud. Mais pour les propriétaires de la station suisse, les foules peuvent apporter un soulagement à partir d’un hiver difficile.

Le vendredi matin, la sauvegarde à l’entrée nord du Gothard avait déjà prolongé de neuf kilomètres, selon Viasuisse. Le service d’information trafic a estimé que équivaut à environ une attente de 90 minutes pour les automobilistes, selon les points de presse.

 

Fête de Pâques en Suisse – San Bernardino

Fête de Pâques en Suisse (Photo )Viasuisse a conseillé aux voyageurs d’utiliser le col du San Bernardino à l’est à la place.

Une sauvegarde de dix kilomètres avait déjà formé jeudi soir, avant de se dissiper dans les petites heures du matin et puis re-former au lever du soleil.

Mais alpins propriétaires de station ne se plaignent pas. Les entreprises dans l’Oberland bernois, Suisse centrale, des Grisons et du Valais espèrent tous que les conditions de neige sont encore bonnes, le week-end de quatre jours apportera une bonne circulation de vacanciers.

Pendant l’hiver, la force du franc a entraîné une baisse de 7% des visites de vacanciers étrangers par rapport à la saison 2014/2015 de vacances. Environ 20% des touristes viennent en Suisse des États-Unis et d’Asie, et 30% de la zone euro.

Valentin König, directeur de l’Aletsch Arena en Valais, a observé dans un communiqué que, même si les vacanciers de Pâques ne peut pas changer la situation du tourisme en Suisse, ils peuvent certainement aider à l’améliorer, selon fiduciaire de Morges.

 

Pâques et festivals en Suisse

Fête de Pâques en Suisse (Photo )Pâques, le cycle commence avec les quarante jours du Carême, représente les plus importantes fêtes chrétiennes les religieuses. Il est aussi celui dont la célébration est la plus ancienne. Comme d’autres festivals en Suisse, Pâques et la Semaine Sainte sont riches en traditions populaires, dont beaucoup sont encore très vivantes. Il permettra également d’augmenter les traditions séculaires liées à l’œuf, ancien symbole du renouveau du printemps, et le lapin de Pâques, connue en Suisse, en particulier depuis la seconde moitié du XXe siècle.