Le nombre de procédures de faillite ouvertes en Suisse a augmenté de près de 10% l’an dernier, le gouvernement a rapporté jeudi.

En tout, il y avait 13.016 dossiers ouverts contre des entreprises fiduciaires et des particuliers en Suisse en 2015, en hausse de 9,9% par rapport à un an plus tôt, principalement en raison de faillites personnelles dans le registre du commerce.

Quelque 22 des 26 cantons suisses ont vu une augmentation du nombre de procédures de faillite, selon les derniers chiffres de l’Office fédéral de la statistique.

Lac Léman, avec une augmentation annuelle de 361 cas, et Zurich, avec 213 plus de cas que, en 2014, ont été les régions les plus touchées, selon le bureau de FOA.

Les chiffres indiquent de nouvelles poursuites sur les dettes et la faillite, mais ne reflètent pas les procédures relatives à dissolutions d’affaires en raison de déficiences organisationnelles.

En termes de pertes financières, le montant total résultant de procédures ordinaires et les faillites sommaires de liquidation a augmenté plus lentement qu’en 2014, quand il y avait une forte augmentation, selon le bureau.

En 2015, ce montant est passé à presque CHF2.9 milliards (2,98 milliards $), en hausse de 14,6% par rapport à CHF2.5 milliards.

“Nous allons faire baisser le marché boursier!” Une personne a crié après les trois douzaines de producteurs de cacao, réunis dans la communauté de la jungle de Santa Rosa, ont voté pour recevoir 50-90% de plus que le prix normalement payé par les commerçants de cacao dans la région.