Un examen fédéral montre les subventions agricoles suisses ont augmenté la protection des terres et du bétail sur les pâturages d’été. Mais deux ans après que le système de paiement direct a été réformé, les effets précis des subventions sur la production agricole restent inconnus. L’Office fédéral de l’agriculture a rapporté vendredi que les prix à la production inférieurs posaient de grands défis, en particulier pour les marchés des produits laitiers et du sucre.
Subventions agricoles suisses (Photo )Les subventions ont eu peu d’effet sur la façon dont les terres agricoles se habitue:

  • 59% est pour les prairies permanentes;
  • 27% est pour la terre ouverte;
  • 12% est pour les prairies dites artificielles qui nécessitent la plantation et travail de la terre;
  • 2% pour les autres terres utilisées pour les cultures.

L’examen a déclaré que le CHF387 millions ($ 404 millions) pour promouvoir la biodiversité et CHF43 millions à préserver les ressources naturelles ont amélioré la qualité des terres et de réduction de l’érosion. Ces chiffres avaient augmenté de CHF23 millions et CHF6 millions respectivement. En outre, les contributions de ski alpin et de l’été pâturage a augmenté l’année dernière par CHF7 millions à CHF230 millions.

 

Subventions agricoles suisses – revenus

Les revenus des agriculteurs, qui dépendent des subventions, ont été en diminution. Les plus petits producteurs disent réformes suisse visant à accroître les services que les agriculteurs fournissent bénéficient largement des fermes plus grandes et plus efficaces.

Subventions agricoles suisses (Photo )les agriculteurs suisses cultivent des cultures et de garder des troupeaux de bovins, d’ovins et de caprins, mais la baisse de la rentabilité des petites exploitations traditionnelles reflète une crise dans le secteur agricole, selon Clive Church.

Situé à seulement 3% du travail suisse de la population dans l’agriculture, contrairement à 25% avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans l’ensemble, les agriculteurs suisses ont reçu CHF2.8 milliards en paiements ou subventions publiques directes en 2014 et 2015, si oui ou non ils ont fait face la concurrence, selon la revue.