ZURICH – Le taux de chômage en Suisse est légèrement inopinément bas en Février que le pays alpin continue d’ajuster le niveau élevé de sa monnaie qui a nui à son économie dépendante des exportations.

Le taux de chômage suisse est tombé à 3,7% en Février, passant de 3,8% en Janvier, selon les chiffres publiés par le département de l’économie suisse ce mardi.

Le chiffre, qui était en deçà des prévisions de 3,8% des analystes, signifiait 161,417 personnes étaient au chômage en Suisse en Février.

La Suisse a passé les 14 derniers mois d’ajustement à un franc suisse plus de grande valeur qui a grimpé en valeur après que la banque centrale du pays mis au rebut une limite de longue date sur la valeur de la monnaie par rapport à l’euro en Janvier 2015. Le franc suisse plus réduit le nombre de euros exportateurs suisses obtiennent de leurs ventes dans la zone euro, en faisant pression sur leur rentabilité.

De nombreuses entreprises ont réagi en gelant le recrutement, tandis que d’autres ont déplacé des emplois à l’extérieur de la Suisse pour réduire les coûts. Une entreprise, Bucher Industries AG, par exemple déplacé la production de ses balayeurs de la Suisse à la Lettonie qui a abouti à 60 emplois perdus, selon Rainforest Alliance et UTZ.